Rincón del mar

"

Rincon del mar
8/10

L’essentiel en 3 jours 👌🏼 

Une rue de terre battue, quelques maisons très précaires, puis les bateaux de pêcheurs alignés sur la plage. Voici le portrait de ce petit village encore préservé du tourisme de masse. Ici, les fruits et les poissons s’achètent chez tel ou tel voisin. Il faut connaître les personnes car ce n’est pas évident de savoir chez qui aller, nous qui avons l’habitude des petites épiceries ou supermarché avec tout dedans. C’est plus contraignant mais tellement plus authentique !
A 2h30 de Carthagène, Ricon est facilement accessible en bus (puis moto-taxi) et permet de trouver la tranquillité d’un petit village de pêcheur à seulement 1h de bateau des magnifiques îles de San Bernardo. Compromis parfait pour ceux qui voudraient profiter de la sérénité et du calme environnant tout en ayant la possibilité de faire des activités: snorkeling, plongée, journée sur les îles paradisiaques, trek pour observer les oiseaux, balade à cheval, observation des planctons lumineux à la tombée de la nuit ou encore une séance de massage. Vous aurez de quoi faire mais aussi de quoi vous reposer tout simplement. 

Journée à la découverte de l’archipel San Bernardo

Depuis Rincon del Francés,la journée de visite des îles est de 60 000 COP (16,70€)/ pers
plancton = 50 000 COP (14€)/pers
massage= 50 000 COP (14€)/pers

La journée passe très vite et pour cause, il est prévu qu’on parte à 8h du matin et qu’on rentre à 14h. Nous montons sur un petit bateau à moteur et nous partons à grande vitesse jusqu’à notre premier stop: le snorkeling dans les eaux turquoises en plein milieu de la mer. Nous avons pu voir des magnifiques poissons multicolores et de beaux coraux. Après 30 minutes d’observation marine, on remonte dans le bateau pour aller sur l’île la plus peuplée du monde: Santa Cruz del Islote. Cette île a une superficie de 12 000m² pour 1200 habitants. Il n’y a qu’un seul restaurant, une école et 90 maisons sur toute l’île. Apparemment, ce qui y aurait attiré les habitants serait qu’elle n’abrite AUCUN moustique ! Comparé à nos 52 piqûres chacun après une nuit à Rincon, ça parait être une île idéale !
L’activité principale des habitants est la pêche ou alors le tourisme sur les îles voisines. Ils ont également créé un bassin intérieur avec des gros poissons dont 2 requins inoffensifs pour permettre aux touristes de venir nager avec eux et les observer de très près. 

Nous remontons dans notre bateau et allons rapidement visiter l’Isla Mucura, à quelques minutes à peine en bateau. Nous n’avons qu’une heure pour faire un rapide tour. Nous n’avons pas le temps de faire le tour complet de l’île mais simplement d’y voir une petite partie à pied. Le temps n’est pas très clément et nous ne sommes pas tombés sous le charme de cette île pleine de bateaux et de touristes. 
Cependant, en s’en écartant de retour sur notre bateau, nous voyons l’autre côté de l’île qui pour le coup parait beaucoup plus tranquille et jolie. Nous regrettons de ne pas avoir pu y rester plus longtemps.
Nous terminons ce tour par l’isla Tintipán, sur laquelle nous avons enfin pu profiter du soleil, de l’eau turquoise et de la nourriture excellente: goûtez au pargo (vivaneau rouge), poisson tropical pêché dans les mers d’eau chaude. Une chaire blanche et ferme, un peu gras et sans arête dans les dents: c’est succulent ! 
De 11h30 à 14h nous nous sommes régalés et nous étions heureux d’enfin se reposer. Je n’avais aucune envie de remonter dans le bateau pour le retour d’une heure qui nous attendait…

Selon moi, cette visite “express” faisait très tour opérateur à touriste. Ce n’est pas du tout la manière dont nous aimons découvrir les endroits et même si nous avons adoré Tintipán, nous aurons préféré prendre le temps d’y rester plus longtemps et d’apprécier Mucura davantage. Je conseillerai donc de choisir de dormir sur l’île pour l’apprécier à sa juste valeur. Cependant, je pense que ça revient  plus cher et demande également plus de temps, ce que nous n’avions pas. Donc pour les pressés, ça reste un bon moyen d’y faire un tour sans pour autant y consacrer 3 jours de son roadtrip.

Apprécier la douceur de vivre du village

Les prix étant plutôt élevés pour notre petit budget, nous avons fait le choix de ne pas faire les planctons lumineux et de profiter de la journée sur les îles de San Bernardo. On s’est donc bien reposé  simplement en se baladant au bord de la plage ou tout au long de l’unique rue en terre battue du village en observant les habitants vivre paisiblement. On a aussi appris à cuisiner une langoustine fraîchement pêchée (et à la déguster évidemment).

Dormir 

Hostel Rincon del Frances: 7/10
80 000 COP (22,50€) pour chambre double
30 000 COP (8,50€) en dortoir

Le prix de la chambre double est clairement trop élevé pour ce que c’était, mais pour le dortoir, c’était correct. Ici, il y a la wifi (bien rare dans le village….) et tout est organisé pour faire des activités autour de Rincon. Il y a évidemment beaucoup de français, mais pas que !
Principal attrait de l’hostel: il est en bord de mer, grand espace avec hamac sur la plage au pied du bâtiment: c’est le paradis ! 
En revanche, les chambres sont sommaires, pas de clim (ou il faut payer encore plus cher) et la salle de bain est limite. 

Où manger

C’est compliqué de trouver des restos comme on l’entend, à Rincon del Mar.  Si vous comptez y rester plusieurs jours et économiser au maximum, je vous conseille d’aller faire vos courses à San Onofre (30 min de moto-taxi) et de cuisiner par vous-même.
Si vous avez la flemme de cuisiner (on comprend, nous c’était pareil) et bien pas de soucis, il y a quelques petits restos familiaux le long de la plage. 

La Langoustine
35 000 COP (10€) à cuisiner soi-même
Ce n’est pas le nom d’un restaurant mais bien l’animal: vous devez ABSOLUMENT goûter une langoustine soit au resto (mais très cher), soit à cuisiner vous-même pour 35 000 COP (10€). C’est cher aussi, mais moins que chez nous et c’est à faire une fois. Une langoustine est suffisante pour deux. Vous pouvez vous renseigner auprès de l’hostel del Francés pour savoir à qui demander une langoustine. 

Resto peint en bleu au bord de la plage
20 000 COP (5,60€) / pers
Pas d’indication sur le nom du restaurant (si nom il y a) mais vous ne le louperez pas, à quelques mètres des hostels en bord de plage. On attend longtemps mais alors qu’est-ce que ça vaut le coup ! Un repas excellent, fait maison évidemment et qu’on recommande chaleureusement !

 

Pour venir

Depuis Carthagène
Compagnie de bus Expresso Brasilio depuis le terminal vers San Onofre.
2h de trajet – 20 000 COP (5,50€) /pers

Puis mototaxi jusqu’à Rincon del Mar.
30 minutes de trajet sur route de terre – 10 000 COP (2,80€)/ pers

Articles qui pourraient vous plaire

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *