Chiang Mai,
là où le temps s’arrête

"

CHIANG MAI
10/10

L’essentiel en 4 jours 👌🏼 

Chiang Mai on aime, on adore, on y reviendra ! C’était des temples, des banana frites, des temples, une fraiche coconut pour la route… La belle vie quoi.
C’est un mélange de saveurs, de petites rues aussi mignonnes les unes que les autres, c’est l’endroit des bobos, du chill out, mais c’est aussi un point de chute idéal pour y faire tout un tas d’activités ! Sanctuaires d’éléphants, treks en montagne, méditation, visites de grottes, cours de cuisines, marchés aux fleurs… On pourrait y rester des semaines on y trouvera toujours quelque chose à faire. Loin du vacarme de la capitale, Chiang Mai est tout de même une grosse ville mais dans laquelle on se sent comme à la maison, heureux de vagabonder et de s’y perdre. Louez un scooter et visitez les alentours ! 

Cours de cuisine !

800 bahts (21,50€) – Asia Scenic Thai Cooking School

Nous étions un groupe de 11 à cuisiner 7 menus dont 3 imposés: au menu on apprendra donc à cuisiner: curry powder, rouleaux de printemps, stir fried & soupes. Nous sommes allés acheter directement au marché nos ingrédients dont nous avions une explication précise par notre professeur de cuisine. C’était très instructif, très bien expliqué, et surtout très bon !
A la fin, on a eu le droit à un carnet avec toutes les recettes disponibles et photos de tous les plats, c’était super chouette, on recommande chaudement !

Night market / Bazaar

Ca a été notre marché préféré de Thaïlande. Super ambiance, trop bonne bouffe, food truck tout autour d’une grande place avec des tables au centre pour manger, musique live, glaces super fat, et un petit scorpion à 100 bahts en dessert pour les courageux 🙂

Le Doi Suthep Temple

En Song Taew  partagés (petits bus rouges): depuis le nord du Zoo.
50 bahts/pers quand la voiture est remplie (10 personnes).
En scooter, plus pratique et rapide, mais attention aux virages !
Prix entrée: 30 bahts (0,80€)

Il y a plusieurs temples recommandés de faire à Chiang Mai mais en nommer un en particulier serait dénigrer les autres merveilleux temples que vous croiserez au hasard des rues en vous perdant dans cette ville aux 1000 facettes.
Cependant, s’il y a bien un temple que nous recommandons bien plus que tout à Chiang Mai, c’est bien évidemment le Doi Suthep Temple. Bon, nous n’y serions jamais allé de nous même simplement pour la visite car situé tout en haut d’une montagne à 10 km de Chiang Mai, mais alors nous aurions eu tort de nous priver de sa majestuosité…
Doi Suthep, nous l’avons d’abord découvert parce que nous allions y faire un semi-vipassana (5 jours) en son sein. Une méditation silencieuse au milieu de la montagne et d’une vue imprenable sur la ville de Chiang Mai. 

Pour atteindre le temple, il faut d’abord monter plus de 300 marches d’un magnifique escalier coloré dont les rampes sont en forme de dragon. Ensuite, vous oublierez vite votre douleur par la beauté du lieu et la vue exceptionnelle sur la ville de Chiang Mai.
Ce temple étant un haut lieu de pélerinage et de recueillement pour les thaïlandais, vous y rencontrerez énormément de monde, c’est malheureusement le point négatif de la visite: vous avancez à la queue-leu-leu, vous devez éviter les perches à selfies et drones qui surgissent autour de vous, c’est compliqué de s’y trouver à l’aise sauf si vous venez à l’ouverture (dès 6h) ou bien avant la fermeture (16h30) pour peut être y  trouver un peu d’air.

Arnaque à scooter

A peine sur notre scooter 5 minutes après l’avoir loué (150 bahts/ jour), on se fait arrêter par la police à la frontière sud de la ville. On nous demande de payer immédiatement 1000 bahts car on n’a pas de permis international. Heureusement, on avait demandé à la location de scooter comment ça se passait si on se faisait arrêter car on n’avait pas le permis international. Réponse? Amende de 400/500 bahts max avec un reçu valable pour les prochains contrôle pendant 4 jours. Alors on explique cette version au policier, on dit qu’on savait que c’était 500 et non 1000, donc il dit OK. On donne 500 et notre permis de conduire. On demande également le fameux reçu, et là, on le voit embêté. Il parle avec ses collègues et nous dit que pour cela il faudra qu’on vienne avec lui au poste. On est d’accord, réponse à laquelle il ne s’attendait sûrement pas, donc il nous rend nos 500 bahts, le permis et nous dit d’aller nous-même payer à la police-station demain matin ! Quand on l’a raconté à la location de scooter, la loueuse nous a dit de lui donner 200 bahts qu’elle ira elle-même régler le problème à la police. Hahaha, que d’entourloupes, on a compris que c’était du bullshit et qu’on risquait pas grand chose donc on n’est jamais allé à la police station et on n’a jamais eu de problèmes.
Pour résumer: jouez les personnes sûres de vous, qui connaissent les règles de là-bas, et ne vous laissez pas faire! Ils arrêtaient tous les touristes sur leur passage !

L’enfer du parc Doi Inthanon

Un soit-disant point de vue incroyable sur la montagne la plus haute de Thaïlande. Le Lonely Planet n’en dit que du bien, le Routard est moins élogieux à son sujet, mais on part quand même à l’aventure.
Selon maps.me, 1h de route en scooter, au final: 2h30 de trajet et ce n’est pas un parc mais une route de montagne payante qui n’a rien à offrir sauf la fameuse vue pour laquelle on venait, et qui était complètement bouchée par la brume et le froid glacial de l’altitude( on passe de 30 degrés à Chiang Mai à 10 degrés). 300 bahts l’entrée + 20 bahts pour le scooter + 40 baths rien que pour accéder à cette vue. Les chutes d’eau sur la route sont inutiles au possible (rien ne vaut le parc Erawan près de Kanchanaburi). On imagine que ça doit être effectivement très beau quand le soleil est là (jardin très fleuri, temple violet atypique) mais on n’a pas eu cette chance, et même s’il avait fait beau, si on avait su qu’on allait passer 5h à faire du scooter pour un point de vue à 360 bahts, on aurait largement passé notre tour…

Dormir

Pathara Guesthouse: 8/10
400 bahts (10,70€) la chambre privée
On a passé une matinée entière à faire un benchmark de toutes les GH, avec des prix allant jusqu’à 750 bahts la chambre avec clim ou des trucs sans fenêtre ou qui puaient le moisi pour 350 bahts. On a finalement trouvé la perle rare: chambre privée avec ventilo, balcon et SDB privée et chambre lumineuse. Lessive pour 20 bahts sur place.

Homestay : 3/10
90 bahts (2,50€) en dortoir
On ne met pas zéro car ils nous ont ouvert à 1h du matin alors qu’on a réservé au dernier moment et le prix était vraiment dérisoire. Cependant, cet endroit est le plus dégoûtant que nous ayons fréquenté de tout notre voyage. Les lits et draps étaient humides et plein de cheveux, c’était un nid à saleté, la salle de bain était extrêmement sale, c’était un moment très difficile… Maintenant, pour les roots à budget serré, why not !

Les trucs en plus !

– magasin Nanairo, designer Japonais de vêtements super beaux (prix européens). Babos, on peut y boire, manger et se faire tatouer ! Lieu très chill et sympa.

quartier chinois, on a toujours autant de plaisir à s’y balader quelque soit l’endroit !

Sunday market: juste ouf, à faire absolument, partout dans les avenues principales de Chiang Mai, super ambiance et pleins de bricoles à acheter !! 

flower market: énorme hall/hangar/ centre commercial et évidemment beaucoup de fleurs mais pas que ! Endroit idéal pour trouver ses vêtements blancs de méditation dans le cas où vous vous aventureriez à tenter l’expérience.

 

Pour venir / Pour partir

Depuis Sukhothaï
6h de route – 207 bahts (5,5€).
Si vous arrivez par le bus en pleine nuit (genre 1h du matin comme nous), prenez un uber (75 bahts- 2€) qui est moins cher qu’un taxi à partager pour nous déposer en ville.

Vers Chiang Dao:
En scooter
Routes de montagnes, à la mariokart parfois, trajet trop marrant et sympa à faire, de super beaux paysages en prime. On recommande !

Vers Chiang Rai
4h de bus – 129 Bahts (3,5€)
On était à la gare dès 10h du matin mais le prochain bus dispo était seulement à 17h30…Bus avec musique au tout début et à la toute fin et les places sont numérotées