Barcelona Express,
mes conseils pour aller en finale

"

BARCELONA
EXPRESS

9/10

Mon avis

En juillet 2017, j’ai participĂ© Ă  Barcelona Express. Le principe est simple: faire du stop depuis Paris/Bruxelles/Amsterdam pour arriver Ă  Barcelone en tentant de finir premier pour pouvoir gagner un tour du monde !!!
Je ne peux que vous conseiller de participer Ă  cette expĂ©rience enrichissante, je suis trĂšs heureuse de m’ĂȘtre lancĂ©e dans cette aventure. Nous avons terminĂ© 7Ăšme au classement gĂ©nĂ©ral, so close mais so tired, heureuses d’avoir terminĂ© cette aventure les pieds dans l’eau, sur la plage de Barcelone.
Maintenant que le jeu est plus connu en France, je trouvais intĂ©ressant de donner mon tĂ©moignage en tant qu’ex-participante pour aider les prochains Ă  remporter le tour du monde ! Voici donc un article qui vous aide Ă  comprendre comment se dĂ©roule une journĂ©e type et je vous donne 8 conseils pour rĂ©ussir Ă  atteindre la finale !

Barcelona Express, c’est quoi?

C’est un jeu qui se dĂ©roule sur 6 jours, et l’objectif c’est d’aller Ă  Barcelone en Stop en passant par 5 villes-Ă©tapes. Le but est de gagner un maximum de points en arrivant dans les premiers de chaque Ă©tape et en relevant tous les dĂ©fis pour gagner du temps sur les Ă©tapes restantes.

Il faut s’inscrire Ă  2 ou 3 et ĂȘtre disponible sur la pĂ©riode donnĂ©e pour pouvoir y participer.
Les dates de la saison 2019 sont sorties: du 13 juillet (depuis Bruxelles) ou du 15 juillet (depuis Paris) jusqu’au 20 juillet pour la grande finale !!

L’équipe gagnante remporte un tour du monde.

Voir  l’article complet sur Barcelona Express (les rĂšgles, quoi mettre dans son sac, les points positifs et nĂ©gatifs) 

8 astuces pour arriver loin

Comment se déroule une journée type ?

Je vous dĂ©cris ici la premiĂšre journĂ©e, Ă  savoir que les 5 jours suivants sont globalement organisĂ©s de la mĂȘme maniĂšre.
Le premier jour, on dĂ©couvre tous les participants, on prend un petit dĂ©jeuner d’accueil tĂŽt le matin en haut d’un super building en plein centre de Paris, avec une magnifique vue sur la Tour Eiffel.
Les rĂšgles sont alors distribuĂ©es par Ă©crit mais aussi expliquĂ©es Ă  l’oral. On rĂ©cupĂšre nos badges, nos tee shirts, nos feuilles, tout ce qui va nous servir pendant cette semaine intense. Du haut de nos 23 ans, on trouve que la plupart des français prĂ©sents sont pour beaucoup des filles et plutĂŽt jeunes (18-20 ans).
Une fois toutes les rĂšgles expliquĂ©es et tout le matĂ©riel distribuĂ©, on se rend tous sous l’arc de triomphe pour lancer le top dĂ©part. LĂ , le stress commence Ă  monter ! On va dĂ©couvrir la premiĂšre ville-Ă©tape oĂč nous devons nous rendre. Le top dĂ©part est lancĂ©, premiĂšre Ă©tape: Nancy ! On court dans le mĂ©tro sans mĂȘme savoir quelle ligne il faut prendre. On doit dĂ©jĂ  checker sur maps par oĂč vont les voitures pour aller dans cette direction. On finit par trouver, trop fiĂšres, jusqu’Ă  ce qu’on voit que dĂ©jĂ  beaucoup d’Ă©quipes sont arrivĂ©es avant nous Ă  l’endroit tant convoitĂ©. LĂ , le jeu commence vraiment: ne pas avoir peur de parler aux conducteurs au feu rouge, avoir le sourire, faire rire, danser, se montrer… TOUT est bon pour rĂ©ussir Ă  trouver LA voiture qui voudra bien vous emmener au moins jusqu’Ă  la prochaine aire d’autoroute. On a tellement attendu pour sortir de Paris qu’on est montĂ© dans la premiĂšre voiture qui nous a dit “d’accord, mais…”. Sauf que la nana nous a dĂ©posĂ© dans un vieux village Ă  un rond point oĂč AUCUNE voiture ne passait. On a attendu de longues minutes Ă  se demander pourquoi on s’Ă©tait lancĂ© lĂ -dedans… Jusqu’Ă  ce qu’un routier nous prenne et hop, toute notre Ă©nergie Ă©tait remontĂ©e en flĂšche ! On Ă©tait tellement focus sur le fait d’arriver AU PLUS VITE qu’on en a mĂȘme oubliĂ© de faire les dĂ©fis proposĂ©s pour gagner du temps au prochain dĂ©part. Erreur fatale, car on verra plus tard que c’est ce qui permet de vraiment faire la diffĂ©rence pour passer dans les premiers. ArrivĂ©es vers 17h30 au lieu indiquĂ©, on est heureuses mais certaines qu’on ne gagnera jamais la course vu le temps qu’on a mis pour arriver. On boit une biĂšre en attendant le bus qui nous emmĂšnera jusqu’Ă  notre camping. On commence Ă  faire connaissance avec les participants français comme belges et on installe nos tentes. On peut alors participer Ă  des dĂ©fis supplĂ©mentaires sur place pour gagner encore des points/ minutes d’avance. LĂ , on relĂšve tous les dĂ©fis et on prend Ă©normĂ©ment d’avance. Des belges nous disent, portable Ă  la main: “mais attendez, vous ĂȘtes l’Ă©quipe Camisette? Ben vous ĂȘtes dans les 20 premiers quand mĂȘme !”. On n’y croyait pas, l’espoir de remonter la pente Ă©tait revenu. On a dĂ©cidĂ© Ă  ce moment lĂ  qu’on avait en fait encore toutes nos chances et qu’il fallait rester positives ! On venait de se lier d’amitiĂ© avec 2 filles belges qui Ă©taient 4Ăšme au classement gĂ©nĂ©ral, alors on voulait tout donner !

1. Vous inscrire Ă  2 plutĂŽt qu’Ă  3

Rien n’est prouvĂ© mais statistiquement, il y a plus de chance de trouver une voiture avec 2 places de libres plutĂŽt que 3. Et puis, il suffit de regarder les gagnants des annĂ©es prĂ©cĂ©dentes: en 8 Ă©ditions, seulement une Ă©quipe a remportĂ© la victoire Ă  3 personnes. 
Cependant, cela peut ĂȘtre un avantage pour gagner du temps dans la paperasse Ă  remplir, les photos Ă  prendre et dialoguer avec le conducteur. Egalement pour arrĂȘter la voiture, on augmente les chances d’en trouver une puisque vous n’ĂȘtes pas 2 mais 3 Ă  chercher. 
Dans ma saison 2017, une Ă©quipe de 3 filles est arrivĂ©e en finale mais n’a pas gagnĂ© le prix ultime. Donc ça peut arriver mais c’est plus compliquĂ© je pense.

2. Bien choisir son/ses partenaire(s) de jeu 

C’est super important d’y aller avec quelqu’un avec qui vous avez la mĂȘme façon de fonctionner et aussi avec qui vous avez dĂ©terminĂ© les mĂȘmes objectifs. Si l’un est plutĂŽt chaud pour la fĂȘte alors que l’autre prĂ©fĂšre se coucher tĂŽt pour ĂȘtre en forme le lendemain, ça peut crĂ©er des tensions. Mieux vaut poser tout Ă  plat avant de partir car ça serait bĂȘte de vous prendre la tĂȘte pendant votre semaine Barcelona Express.
Plus vous serez complĂ©mentaires, plus ça se sentira dans la maniĂšre d’aborder le jeu. Quand l’un prend en photo la voiture, l’autre discute avec le conducteur, quand l’un prĂ©pare ses panneaux, l’autre court partout demander aux voitures si elles sont dispos… Il ne faut pas perdre de temps donc ĂȘtre autonome et prendre des initiatives tout le temps. 

3. Toujours croire en vos chances de gagner

Ne perdez JAMAIS espoir !! Comme nous Ă©tions parties dĂ©faitistes aprĂšs des heures d’attentes pour notre premier trajet, nous n’avons mĂȘme pas trouvĂ© utile de relever les dĂ©fis alors que c’est DES LE DÉBUT qu’il faut ĂȘtre Ă  fond et y croire coĂ»te que coĂ»te ! MĂȘme si vous ĂȘtes mal classĂ©s les 2 premiers jours, tout peut encore changer car il n’y a pas encore de grandes diffĂ©rences de points entre les joueurs. Les derniers peuvent encore se retrouver premiers. Au fur et Ă  mesure des jours qui passent, un plus grand Ă©cart peut se creuser donc il faut redoubler d’efforts pour rĂ©colter le maximum de points au fur et Ă  mesure et ne jamais rien lĂącher. Il vous suffit d’avoir un jour beaucoup de chance avec les voitures qui s’enchaĂźnent, de ne pas ĂȘtre passĂ© par les bouchons, et votre classement peut tout Ă  coup remonter en flĂšche. Rien n’est Ă©tabli Ă  l’avance, il faut tout donner car chaque jour est une nouvelle chance de faire la diffĂ©rence.

4. Relever le maximum de défis !

Ce qui nous a fait perdre bĂȘtement des points, c’Ă©tait d’avoir sous-estimĂ© l’importance de relever les dĂ©fis. Plus on avance dans la course, plus ils sont compliquĂ©s Ă  rĂ©aliser, alors surtout DES LE DÉBUT, faites-les tous ! Ça peut aller de la simple photo avec un conducteur chauve jusqu’Ă  la photo d’un plongeon dans la piscine d’une propriĂ©tĂ© privĂ©e… Parfois, il faut calculer le temps perdu Ă  faire le dĂ©fi au lieu de faire du stop, est-ce que ça a vraiment une valeur ajoutĂ©e ? Souvent, c’est ce qui fait la diffĂ©rence et donc ça vaut la peine d’essayer de les faire.

5. FĂȘte ou course, il faut choisir…

Tous les soirs, il y aura toujours plein d’activitĂ©s proposĂ©es et surtout de la musique jusqu’au bout de la nuit. Alors c’est gĂ©nial, il  y a une super ambiance, les biĂšres ne sont pas chĂšres, on est en Ă©tĂ© alors il fait beau et chaud, on pourrait y rester toute la nuit. Seulement, si votre but est de rĂ©ellement gagner la course, il va falloir savoir jongler entre la fĂȘte et la nuit de sommeil bien mĂ©ritĂ©e pour ĂȘtre en forme pour la grosse journĂ©e du lendemain (les dĂ©parts se font Ă  8h). On a fait les frais d’avoir un peu trop abusĂ© Ă  notre avant derniĂšre soirĂ©e, et c’Ă©tait la catastrophe le lendemain: on Ă©tait dans le mal, on n’avait pas d’Ă©nergie, on Ă©tait vraiment fatiguĂ©es. Surtout vers la fin du jeu, ça devient de plus en plus physique, alors vraiment, tenez bon, essayez de vous coucher Ă  des heures dĂ©centes et n’oubliez pas tout votre attirail pour rĂ©ussir Ă  dormir malgrĂ© les gens qui parlent, chantent ou la musique au loin. Beaucoup viennent aussi pour profiter de la semaine et s’amuser, tout le monde n’est pas lĂ  pour arriver premier, donc c’est aussi sympa car on n’est pas tous dans la compĂ©tition.

6. Soyez visibles !

Pour vous diffĂ©rencier des 50 autres personnes Ă  1 mĂštre de vous, il va falloir faire preuve de crĂ©ativitĂ© visuelle… N’ayez pas peur du ridicule, ayez une tenue qui se voit de loin pour attirer l’Ɠil du conducteur sans trop exagĂ©rer non plus: il ne faudrait pas le faire fuir ! 
DĂ©guisements, vĂȘtements colorĂ©es, pancartes XXL ou avec des petites blagues dessus, tout est bon pour se faire repĂ©rer. 

7. Placez-vous à un endroit stratégique

Attendre en plein milieu des autres Ă©quipes n’est pas une bonne stratĂ©gie, vous pouvez vous en douter. Essayez de vous dĂ©placer de maniĂšre Ă  ĂȘtre soit devant tout le monde pour que vous soyez les premiers que les chauffeurs voient, soit de vous placer bien plus loin, aprĂšs tout le monde. Dans ce cas de figure, il y a des chances que la voiture soit dĂ©jĂ  remplie par une Ă©quipe adverse, mais vous avez Ă©galement la possibilitĂ© de tomber sur le gars qui finalement aurait bien voulu prendre quelqu’un mais qui a eu trop peur de la cohue pour pour s’arrĂȘter. LĂ , vous avez donc l’avantage.
Aussi, essayez toujours de repĂ©rer des endroits oĂč les voitures devront ralentir ou ĂȘtre Ă  l’arrĂȘt: intersections, feux rouges, ronds-points et dos d’Ăąnes sont typiquement des endroits parfaits pour vous donner une chance d’expliquer au conducteur pourquoi il faut vous laisser monter avec lui.
Enfin, placez-vous de maniĂšre Ă  ce que la voiture puissent s’arrĂȘter sur le cĂŽtĂ© quelques mĂštres plus loin pour vous prendre. Si c’est trop dangereux pour elle, elle ne prendra pas le risque. 

8. Discutez avec votre chauffeur

Enfin, lorsque vous avez enfin trouvĂ© une personne qui est d’accord pour que vous montiez Ă  bord, le travail n’est pas terminĂ© ! 
L’heure de la sieste n’a pas sonnĂ©, vous ĂȘtes en compĂ©tition et le meilleur moyen d’aller loin, c’est de convaincre votre chauffeur qu’il peut faire la diffĂ©rence ! Non seulement c’est la moindre des choses de bavarder avec lui et d’instaurer un climat de confiance entre vous, mais en plus, la compĂ©tition pourrait l’animer et lui donner envie de vous emmener encore plus loin que prĂ©vu pour vous faciliter la tĂąche. 
Un jour, nous avons fini 2Ăšme simplement en Ă©tant tombĂ©es sur des personnes trĂšs impliquĂ©es dans notre jeu et qui ont changĂ© leur trajet pour nous, qui ont demandĂ© eux-mĂȘmes Ă  des voitures sur un parking de nous emmener, et dont le dernier monsieur s’est arrĂȘtĂ© pour qu’on fasse nos dĂ©fis et nous a emmenĂ© jusqu’au camping mĂȘme. On a eu Ă©normĂ©ment de chance !

Inscriptions, informations, c’est par ici    đŸ‘‰đŸŸ