Barcelona Express,
du stop et un tour du monde

"

BARCELONA
EXPRESS

9/10

Mon avis

En juillet 2017, j’ai participé à Barcelona Express. Le principe est simple: faire du stop depuis Paris/Bruxelles/Amsterdam pour arriver à Barcelone en tentant de finir premier pour pouvoir gagner un tour du monde !!!
Quand j’ai vu cette publicité sur Facebook, j’ai d’abord cru à une arnaque et d’ailleurs jusqu’au jour J, on n’était pas vraiment sûres de ce dans quoi on était en train de s’embarquer… Pourtant, ce jeu était bien réel, et ce fût une semaine incroyable que j’ai vécu avec mon acolyte Elisa. Beaucoup d’heures d’attentes au bord de l’autoroute, beaucoup de refus ou de gros vents, mais aussi beaucoup de merveilleuses rencontres en voiture et parmi les participants, des soirées inoubliables et la découverte de villes de France et d’Espagne.
Je ne peux que vous conseiller de participer à cette expérience enrichissante, je suis très heureuse de m’être lancée dans cette aventure. Nous avons terminé 7ème au classement général, so close mais so tired, heureuses d’avoir terminé cette aventure les pieds dans l’eau, sur la plage de Barcelone.
Maintenant que le jeu est plus connu en France, je trouvais intéressant de donner mon témoignage en tant qu’ex-participante pour aider les prochains à remporter le tour du monde !
Les inscriptions pour la saison 2019 sont ouvertes, viiiite !!!

Barcelona Express c’est quoi ?

C’est un jeu qui se déroule sur 6 jours, et l’objectif c’est d’aller à Barcelone en Stop en passant par 5 villes-étapes. Le but est de gagner un maximum de points en arrivant dans les premiers de chaque étape et en relevant tous les défis pour gagner du temps sur les étapes restantes.

Il faut s’inscrire à 2 ou 3 et être disponible sur la période donnée évidemment (en juillet) pour pouvoir y participer.

L’équipe gagnante remporte un tour du monde.

Barcelona Express a été créé en 2010 en Belgique est a connu un vif succès dans le plat pays ainsi qu’aux Pays-Bas. C’est seulement en 2016 que le jeu s’est ouvert à la France en ajoutant un départ depuis Paris. En 2017, l’année de ma participation, le jeu n’était absolument pas connu chez nous et nous avions du mal à savoir si c’était une arnaque ou un vrai challenge tellement cela me paraissait trop beau pour être vrai. Je voyais des photos sur Facebook mais la seule personne que j’avais réussi à contacter sur le réseau social se trouvait être la personne organisatrice qui me disait forcément que c’était super. J’ai fini par trouvé des participants des années passées, ce qui m’a rassurée, et ils m’ont aidé à me préparer mentalement à ce qui allait m’attendre. 

Ça se passe où ?

Ça part de Paris, de Bruxelles ou d’Amsterdam et tout le monde finit à Barcelone en passant par les mêmes villes-étapes. 

Pour les néerlandophones et anglophones, un premier groupe part d’Amsterdam et de Bruxelles.
Pour les francophones, un deuxième groupe part de Paris et de Bruxelles.
Il y a donc 2 grands groupes qui partent à un jour d’intervalle, mais bien une seule finale à Barcelone avec les 3 meilleures équipes tous groupes confondus.
(Edit: les règles ont évolué depuis, maintenant ce sont les 3 meilleures équipes des 4 groupes séparés (Paris/ Bruxelles NL/ Bruxelles FR/ Amsterdam) qui participent à une finale qui aura lieu quelques jours plus tard.

Pour plus d’informations sur les règles et détails de Barcelona Express 2019, je vous invite à aller directement sur leur site internet: barcelonaexpress.org

Et on met quoi dans son sac ?

La nourriture:
En 2017, nous pouvions choisir entre apporter notre propre nourriture ou payer un peu plus pour qu’elle soit incluse tout au long de la semaine. Nous avons opté pour la 2ème solution car nous voulions éviter de surcharger nos sacs. Nous avons bien fait car la nourriture proposée était bonne et variée. Bon c’était quand même à base de pasta, sandwich, etc. C’est sûr que si vous vous attendez à une salade de quinoa vous serez déçus. Vous pouvez aussi demander une option végétarienne !


Les vêtements:
Ne vous encombrez pas de 10kg, vous n’êtes pas là pour faire un défilé de mode. Tout le monde est à la root’s, on prend l’essentiel: une paire de basket pour le stop et une paire de tongs pour le camping et la plage, un mini haut par jour, un ou 2 shirts et basta.
Petite astuce: prenez des affaires qui vous feront voir de loin: colorés, paillettes, déguisements, n’ayez pas peur du ridicule, au contraire, ça fera peut-être la différence pour qu’on vous prenne vous plutôt que les autres !

Les indispensables:
– Masque et bouchons d’oreilles pour dormir si vous ne faites pas la fête jusqu’à 4h du matin et que vous souhaitez un minimum récupérer pour être en forme le lendemain
– sac de couchage, tapis de sol et tente
– une lampe frontale, toujours utile pour le petit pipi du soir ou pour virer la grosse araignée qui s’est glissée dans la tente quand vous étiez partis faire pipi
– Des gros feutres noirs pour écrire votre destination sur n’importe quel support (carton, feuille) ou sinon grosse ardoise en plastique
– Un chargeur externe ou chargeur allume cigare: super important, même le plus important ! Vous aurez toujours besoin de votre portable pour tout: checker votre classement en temps réel, voir où vous êtes situé sur maps, donner la direction à votre chauffeur, prendre des photos pour les défis: sans batterie, vous êtes finis !
Votre portable est donc votre meilleur allié, ayez de quoi le charger pendant la journée.

– Multiprise: vous allez passer vos nuits dans des endroits où il n’y aura pas beaucoup de prises pour charger vos appareils électroniques alors si vous prenez une multiprise de 3 prises, vous n’utilisez qu’une seule prise et vous pouvez charger 2 portables et votre batterie externe. Un vrai plus.
– une casquette et de la crème solaire !! Si vous avez de la chance d’avoir le beau temps avec vous toute la semaine, vous allez cramer sur les aires d’autoroute en attendant votre bon samaritain. Alors ok pour bronzer, mais évitez l’insolation et le cancer de la peau, ça serait bête…

Règles et triche !

Avant même de connaître les règles, on est tous tentés de trouver un moyen de les contourner. On parle quand même d’un tour du monde à gagner, on est prêt à tout !! On demande à nos potes de nous prendre depuis Paris jusqu’à Barcelone, on prend un blablacar, on prend le train, easy. Eh bien non, vous pensez bien qu’ils ont pensé à tout les orgas !
Il y a une application sur laquelle il faut communiquer en temps réel une photo de la plaque d’immatriculation de la voiture dans laquelle tu montes et une autre photo de quand tu descends avec l’heure et l’endroit exact où tu es pris et déposé. Tu dois prendre un minimum de 3 voitures différentes au cours de chaque étape pour éviter que ton fameux pote ou blablacar t’emmène jusqu’à l’étape suivante direct. Il y a aussi beaucoup de vérifications quand le trajet paraît louche ou trop bien fait: les orgas peuvent appeler les conducteurs pour poser des questions histoire de voir si tout est cohérent. Et puis, il y a beaucoup de dénonciations entre participants: à la guerre comme à la guerre, si on croit voir une équipe tricher, vous inquiétez pas que ça va être déformé, amplifié et répété aux orgas illico. Le but c’est quand même de passer un bon moment et pas d’essayer coûte que coûte de niquer le système pour remporter le jeu. Aucun tricheur n’a jamais réussi à gagner en tout cas. Ils étaient stoppés net avant.

Sécurité 

En terme de sécurité, les règles de base sont de ne pas être au bord de l’autoroute évidemment, toujours être dans un endroit où il y a un maximum de monde pour avoir davantage de chance de trouver une voiture mais aussi de ne pas se retrouver seul au milieu de nulle part. Ne sortez pas de la voiture si le conducteur a décidé de vous abandonner au bord de la route, arrangez-vous pour négocier au moins jusqu’à un prochain village ou rond point.
Les règles vous demandent de prendre en photo la plaque d’immatriculation de chacun de vos conducteurs ainsi que des informations à compléter sur une feuille comme son nom/prénom/téléphone et d’où il vient, où il va. Cela permet de rassurer l’auto-stoppeur déjà, cela oblige en quelque sorte le chauffeur à se comporter décemment, et le trajet se passe toujours bien. Je n’ai jamais entendu de mauvaises expériences d’auto-stoppeur pendant le jeu car étant donné que c’est spécifié clairement qu’on est en plein jeu, les gens sont plutôt accueillants et bienveillants. Attention quand même en Espagne, l’auto-stop est officiellement interdit et il est donc très difficile de trouver des voitures quand les policiers sont à côté, ça ne rigole vraiment pas…

Ça coûte combien ?

En 2017, le prix est de 250€ + 70€ si on prenait la nourriture incluse (petit déjeuner et dîner)

Vous pouvez vous faire aider en ayant des sponsors mais nous n’avons pas pris le temps de nous en occuper. 

On pouvait également payer davantage pour gagner des minutes de plus que les autres. Alors l’argent était soi-disant pour une association qui plantait des arbres en Afrique, pourquoi pas, mais alors je trouvais le principe très injuste d’avoir des avantages juste sur un principe de “tu paies plus, tu gagnes plus”. C’est pas très équitable pour ceux qui ont pas envie de mettre 150€ pour gagner 30 minutes sur leur course… Je ne sais pas si ce principe a changé maintenant, mais je l’espère.

Et sinon, on gagne vraiment un tour du monde ?

Ça fait tout de suite rêver de gagner un tour du monde mais en pratique, on remporte quoi exactement ?

Et bien en 2017, l’équipe gagnante a remporté un nombre de kilomètres définis (40 000 km par tête) à dépenser comme elle le souhaitait: un aller-retour en Australie par exemple ou plusieurs petites étapes dans différents pays d’Asie ou d’Amérique Latine…
Les équipes arrivées 2ème et 3ème ont également reçu un cadeau: une box (du genre Smartbox ou Wonderbox) pour un week-end où elles le désiraient.
Donc non, ce n’est pas un billet tour du monde tous frais payés mais quand même un excellent coup de pouce pour un voyage au long court ou simplement des vacances ponctuelles dans un endroit rêvé. Sympa quand même !

Les points positifs

– L’ambiance dès l’arrivée sur les campings
– Les Belges qui en soi, sont en eux-mêmes le point le plus positif de ce jeu (ils sont géniaux, ils mettent l’ambiance, on les aime)
– L‘organisation qui franchement ne devait pas être facile à gérer mais pourtant tout était bien fait (les jeux, les défis, la bouffe, les soirées, etc)
– Les merveilleuses rencontres qu’on fait pendant la semaine aussi bien avec nos chauffeurs qu’avec les participants (on a gardé contact avec des belges rencontrés à Barcelona Express !)
– Le dépassement de soi car franchement, faire du stop, c’est pas évident,  surtout quand on en n’a jamais fait auparavant, et on s’est rendu compte qu’on pouvait tout faire avec de la motivation et de la positive attitude
– Les souvenirs à vie qu’on a après cette expérience intense. On est trop fières et trop heureuses d’y avoir participé et ça restera à jamais gravé dans nos mémoires. 

Les points négatifs

– La fatigue qui s’accumule au fur et à mesure des jours qui passent
– L‘attente interminable au bord de la route
– Les lonnnngs temps de trajet en voiture qui vous attendent
– Les conducteurs qui nous font perdre du temps plutôt que d’en gagner. Ceux qui te laissent dans un endroit paumé où tu sais que tu vas passer ta journée ou ceux qui font carrément DEMI TOUR en te disant que tu trouveras plus facilement des voitures avant (celui là nous a fait perdre notre place en finale clairement, c’était la dernière étape pour aller à Barcelone)
 Peu de commodité, c’est vraiment à la roots pendant une semaine, mais c’est aussi tout le charme du jeu. 

Inscriptions, informations, c’est par ici    👉🏾

Articles qui pourraient vous plaire

Bogotá

Bogotá

Désert de la Guajira

Désert de la Guajira

Minca, chill à la montagne

Minca, chill à la montagne

Rincón del mar

Rincón del mar

Carthagène des Indes

Carthagène des Indes

Medellín et Guatape

Medellín et Guatape

Jardín, un petit coin de paradis

Jardín, un petit coin de paradis

Salento, le village aux 1000 couleurs

Salento, le village aux 1000 couleurs

Koh Chang, farniente au paradis 🏖

Koh Chang, farniente au paradis 🏖

Thakhek, la boucle à moto 🏍

Thakhek, la boucle à moto 🏍

Vang Vieng, sport 🚣🏾 et fiesta 💃🏾

Vang Vieng, sport 🚣🏾 et fiesta 💃🏾

Luang Prabang, capitale culturelle du Laos 🏅

Luang Prabang, capitale culturelle du Laos 🏅

5 jours de méditation au Doi Suthep Temple 🙏🏼

5 jours de méditation au Doi Suthep Temple 🙏🏼

Traversée en bateau: de la Thaïlande au Laos 🛶

Traversée en bateau: de la Thaïlande au Laos 🛶

Chiang Rai et ses temples colorés 🌈

Chiang Rai et ses temples colorés 🌈

Chiang Dao, l’immense grotte 👣

Chiang Dao, l’immense grotte 👣

Chiang Mai, le nord montagneux ⛰

Chiang Mai, le nord montagneux ⛰

Sukhothaï, site historique incontournable ? 🤷🏻‍♀️

Sukhothaï, site historique incontournable ? 🤷🏻‍♀️

Ayutthaya et les temples perdus 🏛

Ayutthaya et les temples perdus 🏛

Kanchanaburi et le parc aux 7 cascades ⛲️

Kanchanaburi et le parc aux 7 cascades ⛲️

Bangkok, la capitale 🏢

Bangkok, la capitale 🏢

Laos en 12 jours 🍲

Laos en 12 jours 🍲

Thaïlande du Nord en 28 jours.🍜

Thaïlande du Nord en 28 jours.🍜

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *